Ministère de la Défense et des Anciens combattants Accueil GMP

Général de corps d'armée Bruno Le Ray

3 questions posées au général
de corps d'armée Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris

Mon général, pouvez-vous nous expliquer le rôle particulier du gouverneur militaire de Paris dans l’opération 14 juillet ?

Le gouverneur militaire de Paris est chargé d’organiser et de commander le défilé du 14 Juillet à Paris dans toutes ses composantes, aérienne et terrestre, à pied, en véhicule ou à cheval. Grâce à mon état-major à Saint-Germain-en Laye et au personnel de mon cabinet, cet évènement est organisé comme une véritable opération militaire, en lien étroit avec les grands commandements des armées, mais aussi avec les services de l’État qui participent depuis quelques années à ce grand moment : forces de police, douane et administration pénitentiaire.

Aussi, je participe, avec la présidence de la République et les chefs d’état-major, à l’élaboration du thème qui, depuis plusieurs années, donne une dimension particulière à cette opération.

Enfin, je veille, par la préparation soigneuse des unités rassemblées en Île-de-France, à ce que le défilé soit exécuté de la plus belle manière possible.

Au total, il faut coordonner finement un ensemble de près de 4 000 défilants, 200 véhicules et une centaine d’aéronefs. C’est un défi bien sûr, mais c’est avant tout le reflet de l’excellence de nos Armées, une vitrine pour nos autorités, nos concitoyens et nos amis étrangers qui nous regardent.


Mon général, pouvez-vous nous expliquer les grandes étapes de l’opération du 14 juillet ?

J’ai pour habitude de dire que nous commençons dès le 15 juillet à organiser le défilé suivant. En effet, dès le RETEX à chaud du lendemain, nous tirons les enseignements immédiats et envisageons de premières prévisions pour l’année à venir.

Ensuite, à la rentrée de septembre, nous travaillons sur la thématique et le modèle du défilé qui pourrait y être associé. Ce travail me permet de présenter un premier projet à la présidence de la République à la fin de l’année. S’en suit un dialogue permanent entre les différents acteurs concernés pour faire correspondre au mieux le défilé à la thématique retenue, à l’actualité du ministère, à nos projets ainsi qu’aux inflexions demandées par l’Élysée. On peut estimer qu’en février nous avons une première copie de la maquette globale, qui continue d’être affinée jusqu’aux derniers jours. Mais nous savons nous adapter, c’est aussi cela une marque de professionnalisme.

L’arrivée des troupes et des véhicules en Île-de-France constitue une étape-clé dans la préparation de l’opération et mes équipes se mobilisent pour accueillir, loger, nourrir et entraîner les nombreux participants, sans oublier l’entretien du matériel.

Rendez-vous très apprécié, il faut aussi définir finement avec la préfecture de police de Paris les conditions nécessaires à la sécurité de cette opération véritablement unique.

 

Mon général, quels conseils donneriez-vous à un soldat qui va défiler cette année sur les Champs-Élysées ?

Chaque soldat doit être fier et digne car il représente son unité bien sûr, mais aussi ses frères d’armes absents et dans certains cas nos blessés. Il doit également réaliser qu’en ce jour de fête nationale, de défilé devant le Président de la République, il fera la fierté et l’admiration de sa famille et de ses amis. Environ 8 millions de téléspectateurs regardent le défilé à la télévision !

Je demande donc à chacun de donner le meilleur de lui-même, mais je ne doute pas qu’il le fera !

Du reste, le thème retenu cette année est la « fraternité d’armes sous l’uniforme, l’engagement d’une vie ». C’est un thème qui parle à chacun de nous, qui met en avant les valeurs qui nous transcendent. C’est aussi une invitation à réussir !

MAJ : 27/06/2018 Imprimer  | Retour




 
Défense Ile-de-France sur Facebook Les plus belles images de la Défense en Île-de-France sur Instagram Compte officiel du gouverneur militaire de Paris sur Twitter

 

 


 
Copyright Ministère des Armées 2018 | Mentions légales