École militaire interarmes (EMIA)

  Devise : « Le travail pour loi, l’honneur
comme guide »

  Lieu d’implantation : camp de Coëtquidan,
Guer (Morbihan)

  Effectif défilant : 85

  Autorité défilant en tête : lieutenant-colonel Nicolas James, commandant de l’EMIA

  Date de création : 1961

 

 Historique

Le recrutement interne des officiers est institutionnalisé en 1871 sous la forme de cours destinés aux sous-officiers dans les écoles d'armes. La première École militaire interarmes voit le jour en 1942 à Cherchell en Algérie, pour y former cinq promotions d’officiers pendant trois ans. En 1945, elle rejoint l’École spéciale militaire sur le site de Coëtquidan : elles forment l’École spéciale militaire interarmes (ESMIA), avant que l’Ecole militaire interarmes prenne son autonomie. À ce jour, l’École militaire interarmes (EMIA) a formé près de 35 000 officiers.

 Missions

L’École militaire interarmes (EMIA) assure la formation initiale des officiers de l’armée de terre recrutés par la voie interne parmi les sous-officiers et les engagés volontaires.

 

 Le saviez-vous ?

  • Depuis les années 70, les élèves de l’EMIA revendiquent le surnom de « dolos » en souvenir des anciennes rations de combat « corned beef » et de l’expression « bœuf » désignant un soldat rustique et dur à la tâche.
  • Fidèles aux valeurs de générosité et de solidarité de l’EMIA, 12 élèves de l’école, ont emmené avec l’aide de 6 guides de hautes montagnes, 6 pupilles de la Nation pour une ascension du mont Blanc, du 26 juin au 2 juillet 2017.


 Pour en savoir plus

promotions-emia.fr

 



MAJ : 01/07/2017 Imprimer  | Version PDF | Retour Retour haut de page