Accueil
Historique du défilé Troupes à pied Programme
Accréditations Troupes motorisées et aériennes Les matériels présents
Activités périphériques Sur les Champs-Elysées Après le défilé
 
École de formation des sous-officiers
de l'armée de l'Air (EFSOAA)
et École d'enseignement technique
de l'armée de l'Air (EETAA)
 
École de formation des sous-officiers
de l'armée de l'Air (EFSOAA)
efsoaa01
insigne efsoaa

  Devise : « S’armer pour le futur »

 Lieu d'implantation :
Rochefort (Charente-Maritime)

 Autorité commandant l'École : Général de brigade aérienne
Olivier Taprest

 Autorité défilant en tête :
Colonel Olivier Goudal,
commandant en second l’École

 Effectif défilant : 133 personnes

Articulation
de l'unité (cliquer ici)

 

 Historique

Créée en 1916 et installée dans la région bordelaise, l'École technique de l'armée de l'Air a été transférée à Rochefort en 1932, dispersée en 1940, reconstruite à Agadir et à Chambéry pendant la guerre, puis regroupée de nouveau à Rochefort à partir de 1945. À la suite de la fermeture de la base aérienne 726 à Nîmes, la formation militaire initiale des sous-officiers a été transférée à Rochefort le 1er juillet 1996. En septembre 1998, devenue le pôle unique de formation des sous-officiers, elle prend la dénomination d’École de formation des sous-officiers de l'armée de l'Air (EFSOAA). Elle accueille les futurs mécaniciens de l'aéronautique navale depuis 2002. En septembre 2006, le commandement des écoles des sous-officiers et militaires du rang de l'armée de l'Air (ESOMAA) s’installe à Rochefort.

 Missions

L'École de formation des sous-officiers de l'armée de l'Air intègre chaque année environ 1 500 jeunes hommes et femmes, venant du monde civil et de l'étranger, dont elle assure la formation militaire initiale et la formation professionnelle. L'EFSOAA a aussi pour mission l'instruction professionnelle et militaire de niveau supérieur au titre de la formation continue des cadres de l'armée de l'Air. Dans le cadre de la mutualisation interarmées, l'EFSOAA assure effectivement la formation des spécialités aéronautiques au profit des trois armées (Terre-Air-Marine) et de la Gendarmerie. Depuis plus de 10 ans, elle assurait la formation des spécialités aéronautiques de la marine, mais depuis septembre 2010, elle dispense également des formations adaptées au personnel civil du service industriel de l'aéronautique (SIAé) et, depuis l’été 2011, elle accueille les formations initiales des mécaniciens hélicoptères de l’armée de Terre et de la Gendarmerie. L’EFSOAA est ainsi devenue le pôle de formation à la maintenance aéronautique du ministère de la Défense.


 Composition

610 personnes travaillent quotidiennement au sein de l’EFSOAA (32 officiers, 519 sous-officiers, 21 militaires du rang, 38 civils), dont 85 femmes, 374 formateurs et instructeurs, et 5 réservistes opérationnels, au profit de près de 6 400 élèves et stagiaires qui reçoivent chaque année une formation au sein de l’École.


 À noter

Un des points forts de cette école est l’apprentissage des gestes professionnels sur des aéronefs dédiés à l’instruction. L’École dispose ainsi d’une structure très proche de celle d’un escadron opérationnel. Les élèves peuvent ainsi apprendre leur métier sur des aéronefs retirés du service du fait de leur ancienneté mais utilisés au sol d’une manière proche de la réalité opérationnelle.


 Le saviez-vous ?

Cœur de l’outil pédagogique des formations dispensées à Rochefort, l’EFSOAA a mis en place un système d’information unique baptisé « fonds documentaire didactique » accessibles aux élèves. Cet outil a ouvert la voie au développement de l’enseignement à distance, notamment dans le domaine de la formation continue.

 

École d'enseignement technique
de l'armée de l'Air (EETAA)
eetaa01
insigne eetaa

  Lieu d'implantation : Saintes (Charente-Maritime)

  Nom de la promotion défilant : Sergent Georges Dronchat (incorporée en septembre 2010)

  Autorité défilant en tête :
Colonel Bertrand Renon,
chef de corps

 Effectif défilant : 133 personnes

Articulation
de l'unité (cliquer ici)

 

 Historique

En 1939, une usine qui conçoit des canons Hispano-Suiza s’installe à proximité de Saintes. L’armée de l’Air y implante en 1945 l’École de conducteurs aides mécaniciens. À partir de 1961, tous les apprentis mécaniciens de l'armée de l'Air, appelés « les Arpètes », sont incorporés à Saintes. En 1990, la Base école 722 devient École d’enseignement technique de l’armée de l’Air.


 Missions

La BA 722 – EETAA permet aux élèves techniciens en formation de se structurer pour tenir leur rôle au sein de l’armée de l’Air et pouvoir y développer leur potentialité. Elle assure aux élèves techniciens les deux années de scolarité préalables au baccalauréat ou au certificat d’aptitude professionnelle. Elle met en œuvre les formations militaires initiales, élémentaires et complémentaires, tout en préparant les soldats désignés pour la mission Vigipirate. Elle réalise aussi des périodes militaires d’initiation et de perfectionnement à la Défense nationale.


 Composition

710 personnes


 À noter

Cette année, l’École d’enseignement technique de l’armée de l’Air de Saintes (EETAA) défile à la suite de l’École de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air de Rochefort, symbolisant ainsi le continuum de formation entre les deux écoles.


 Le saviez-vous ?

L’insigne de la base aérienne représente un griffon contourné d’or. Animal légendaire, le griffon incarne l’armée de l’Air par son courage, sa force et sa loyauté. L’arc de roue dentée symbolise la mission de la base qui est la formation des mécaniciens de l’armée de l’Air. Les armes de la ville de Saintes rappellent le lieu de stationnement de l’unité.




Mise à jour : 27/06/2012 Imprimer  |  Ajouter aux favoris  |  Retour Retour haut de page
© 2012 - GMP/COMMUNICATION / MENTIONS LÉGALES / CONTACTS